Madame Catherine MARGATE

Maire de Malakoff

Conseillère Général 92

 

Madame le Maire ,

 

Je reviens vers vous à travers ce mail, afin de vous demander des précisions à communiquer pour nos concitoyens concernant la fameuse pétition qui a été distribuée dans les boîtes à lettres, qui est dans le  » Malakoff-Infos  » et qui figure également sur le site de la ville.

Avez-vous eu l’accord du conseil municipal pour engager cette action, qui semble avoir été effectué hors de tout cadre légale , et qui coûte une certaine somme d’argent aux contribuables de Malakoff ?

Nos dotations sont réduites, et il ne semble pas opportun de faire ce type de dépenses.

Je vous demande donc de nous apporter des précisions sur cette démarche, afin de mieux comprendre dans quelle stratégie et dans quel cadre elle s’inscrit.

Vous refusez de permettre à l’opposition de faire des vœux, mais en revanche, sur ce type de communication, vous y allez en engageant l’ensemble du conseil sans consulter l’ensemble des représentants de vos concitoyens.

Le Malakoff Citoyen trouve que vous appliquez des méthodes peu courtois de ne jamais communiquer avec l’opposition que vous voulez museler l’opposition lorsqu’elle veut jouer son rôle.

La pétition vient de la mairie, de l’ensemble du Conseil Municipal ou juste de la majorité municipale (PCF, PS, EELV) ?

Dans le cas où le cadre légal de cette démarche n’était pas respecté, je vous demanderais de bien vouloir rembourser cette campagne de communication.

Très cordialement.

Ange Stéphane Tauthui

Conseiller Municipal de Malakoff



 

Bonjour Madame le Maire,

 

Le groupe Malakoff Plurielle partage certaines des interrogations de Monsieur Tauthui sur la pétition « Malafoff, budget en baisse = services publics en grand danger. »

Nous souhaitons qu’au prochain Conseil municipal, vous nous apportiez, dans un souci de transparence, les réponses suivantes :

–         Comment expliquez vous que l’ensemble des élus n’aient pas été informés de cette pétition au dernier Conseil municipal, alors même que nous débattions des orientations budgétaires de notre ville ?

–         Comment est  financée l’édition des tracts ainsi que le postage dans les boîtes aux lettres ?

 

Vous remerciant par avance pour vos réponses, je vous prie d’agréer, Madame la Maire, l’expression de mes meilleures salutations.

 

Emmanuelle Jannès-Ober

Pour le groupe Malakoff Plurielle

 




Cher Collègue,

 

En réponse à votre message adressé au Maire et aux élus du Conseil municipal, je souhaite vous apporter les informations suivantes.

 

La campagne publique sur les finances locales est une initiative de Mme le Maire et d’élus de la majorité municipale. Toutefois, elle est ouverte à tous les élus qui souhaitent s’y associer. Elle est destinée à alerter les habitants sur les conséquences de la réduction des dotations de l’ Etat aux collectivités sur les services publics locaux. Cette initiative illustre, comme il en a toujours été depuis la création de Malakoff, le fondement de l’engagement du Maire au service de ses concitoyens de défendre les intérêts de la ville et de ses habitants.

 

Elle n’est d’ailleurs pas isolée  puisqu’un grand nombre de villes a pris des initiatives comparables. Permettez-moi de vous rappeler que le Conseil municipal de Malakoff, à l’instar de plus de 13 000 collectivités en France toutes sensibilités politiques confondues, a apporté son soutien à la motion de l’Association des Maires de France contestant les mesures prises sur les finances locales.

 

À  en croire le succès rencontrée auprès des habitants de notre ville, les citoyens ne sont pas indifférents à ce que leurs élus se mobilisent pour défendre les intérêts de la commune et du service qui leur est rendu. D’autant que le faible coût de cette campagne (5000 euros environ) est négligeable au regard des 2,8 millions soustraits au budget de la ville d’ici 2017 et au regard de l’enjeu qu’il y a à tenter d’infléchir ces choix.

 

Cette initiative se déroule dans un cadre parfaitement légal selon une jurisprudence constante, comme nous l’indiquent les juristes.

 

Espérant avoir répondu à votre attente et restant à votre disposition,

 

Je vous prie de recevoir, Cher Collègue, mes meilleures salutations.

 

 

 

Pour le Maire,

 

Serge CORMIER, Premier Maire-adjoint de Malakoff