Economie

Sécurité, insalubrité et image de notre ville

Sécurité, insalubrité et image de notre ville

Combien de fois avons-nous eu le coeur qui battait la chamade lorsque nous nous approchions des abords de nos écoles ? Lieux de vie et de passage, les périmètres scolaires sont des zones de rencontre pour lesquelles une sécurité optimale est essentielle. L’affluence aux heures de pointe et la diversité des usagers de la voirie (piétons, cyclistes, voitures, enfants, adultes et autre) nécessitent des aménagements spécifiques et sécuritaires.

C’est pourquoi, nous demandons à la municipalité de mettre en place une sécurité renforcée sur ces trajets et aux abords des écoles de notre ville.

 

Les fameux gilets « jaunes » sont de retour au rond-point Camelina et Stalingrad pour encore se jouer de la générosité des Malakoffiots. La cité de la rue Savier a lancé une riposte à l’occupation des halls des immeubles ce qui a fait la une des journaux.

Malgré, la mise en place de vidéosurveillance, un groupe de personnes squatte les halls poussant les locataires à jouer le rôle de la police de proximité ou des médiateurs de quartier. Les gilets « jaunes », les rappeurs en herbe, les dealers, les voleurs et les pyromanes, sont la preuve que notre ville commence à prendre un mauvais virage. Ces présences peuvent favoriser une nouvelle délinquance et transformer notre ville en repaire de bandits.

Qu’en pensent les riverains, ne sont-elles pas des nuisances supplémentaires que notre commune pourrait éviter ?

 

Des trous dans le bitume, de hautes herbes, des papiers et des mégots jetés çà et là, des déjections canines en nombre, etc. Nos rues sont sales, semblent être abandonnées, malgré? le travail des services publics. Malheureusement, le plan trottoir reste un plan sur papier.

Qu’en pensent nos concitoyennes, les mères avec leurs poussettes, les aînés a` la marche hésitante, les personnes en fauteuil roulant, nos enfants ?

 

Un seul constat : la qualité? de vie dans notre ville se dégrade. Quelle image doivent se faire les touristes lorsqu’ils lèvent les yeux sur les façades ternies, les portes closes des commerces, le mobilier urbain vieillot ? Comment espérons-nous nous développer dans ces conditions ?

Impôts / Engagement

Impôts / Engagement

 

 

 

Des commissions ont été créées, les élus de l’opposition y sont conviés. En  lieu d’un débat collectif des problèmes de la ville et une réflexion sur des solutions envisagées, ces réunions en commission ne sont prévues que pour énoncer les décisions prises par la majorité municipale. Ces décisions sont rendues irrévocables au moment de leur notification à tous les élus et du fait de la convocation au prochain conseil municipal. En effet, elles sont données à titre informatif.

 

Nous dénonçons cette façon éhontée de détourner la démocratie et réaffirmons la nécessité d’associer tous les élus et les citoyens à l’élaboration des projets. Il paraît évident que redonner des moyens aux Conseils de la Vie Locale et valoriser également les Conseils citoyens pour la promotion de notre ville et non des couleurs politiques seraient plus bénéfiques à un échange citoyen.

En outre, lors de la présentation de l’orientation du budget au conseil municipal, la majorité municipale s’était félicitée d’avoir stabilisé la dette de la ville en prolongeant celle-ci pour apparemment investir dans des projets. La dette d’aujourd’hui étant l’impôt de demain, ce choix est-il bien judicieux. Ainsi donc, la ville compte reprendre les 4 000 logements de l’OPH, afin d’avoir le contrôle des logements sociaux. Elle fera par conséquent un crédit pour cette acquisition entraînant par la même un endettement supplémentaire. Cette augmentation très importante de la dette est incompréhensible car aucun grand projet structurant pour le développement notre ville ne le justifie. Par ailleurs, il ne permettra pas  à notre ville de suivre les projets afférents au grand Paris, par exemple. Tous les plans de la majorité municipale étant fixés après les rencontres dites « Citoyennes », le budget de notre ville, peut-il être qualifié de transparent et citoyen?

 

Par ailleurs, nous nous opposerons à toute dégradation de la qualité des services dans nos crèches, nos écoles et dans les services publics pour tous les Malakoffiots.

 

C’est ainsi que nous invitons la municipalité à favoriser des formations pour les agents de notre mairie. En effet, ces agents sont très engagés à mieux servir nos concitoyens. Ces élans sont à encourager et à valoriser dans le budget pour leur donner tous les moyens nécessaires de s’exprimer pour le bien commun. Tout ceci nous l’espérons sans embauches de complaisance ou tout autre favoritisme.

 

Pour terminer, la municipalité ne peut pas évoquer une aide suffisante aux associations. Celle-ci étant loin de faire face aux besoins et aux attentes véritables. Nous serons très attentifs lors de l’exécution du budget à ce qu’aucune association ne voit sa subvention municipale diminuée ou révisée sans raisons argumentées.

Demande de mise en place d’une commission

Demande de mise en place d’une commission

Madame Jacqueline Belhomme ,

Maire de Malakoff,

 

Bonjour ,

 

Madame la Maire ;

 

Par ce mail, je voudrais vous demander de mettre ne place une commission consultative composée :

Des représentants syndicaux

Des ELUS (5 majorités, 2  » Le Malakoff Plurielle » et moi) Quatre citoyens Et Les portes paroles des agents de la ville (syndiqué ou non syndiqué )

 

Cette commission va se pencher sur les enjeux de la revalorisation des indemnités , la paix sociale et sur les enjeux du recrutement.

 

Je vous fais cette proposition qui rendra un rapport vous permettant d’évaluer les risques et surtout d’assoir et encore plus un dialogue avec les agents.

 

Restant à votre disposition.

 

Cordialement

 

 

Ange Stéphane Tauthui

Conseiller Municipal de Malakoff

IMG_7065

 

IMG_7077

ENSEMBLE, CREONS NOTRE VILLE

image_large

 

On parle beaucoup de la COP21 ces temps-ci mais jamais nous n’avons vu aussi peu d’opérations de rénovation énergétique de logements, surtout sociaux,depuis 3 ans alors que la consommation énergétique des Français (chauffage, eau chaude, éclairage, etc…) est pour une grande partie responsable de nos émissions de gaz à effet de serre. Nous avons le droit d’utiliser les ressources de la Terre mais aussi le devoir d’en assurer la pérennité pour nos enfants. Pour réussir la COP21, nous avons besoin de tous. Ainsi les collectivités doivent établir un cadre de référence pour examiner leur politique, leurs projets et leurs pratiques au regard du développement durable qui s’appuie sur trois piliers : le social, l’économique et l’écologique.

Image6

 

Aujourd’hui,  force est de constater que tout ce qui ce qui est utile pour améliorer nos vies est désormais considéré comme une charge à réduire : niveau des salaires et des retraites, dépenses de santé, dotations aux communes. Je suis convaincu que c’est par une meilleure répartition des richesses, une non stigmatisation des classes sociales, un contrôle rigoureux des dépenses des collectivités – du gouvernement – des différentes institutions et une vraie justice fiscale que l’on réduira les déficits publics.

logo-diversite

 

Le 11 novembre dernier, j’ai été ravi de la mobilisation constatée lors des commémorations de l’armistice de 1918. Un grand bravo à l’association des anciens combattants de Malakoff pour le travail effectué lors de ces cérémonies et aux familles qui viennent avec leurs enfants pour permettre la transmission de la mémoire.

12208408_466506890205344_2540214030264042309_n 12196002_466506930205340_3141048773038144325_n

La fin de l’année 2015 approche à grands pas et chaque jour, le Malakoff Citoyen travaille pour améliorer le cadre de vie de tous et pour animer la ville. Beaucoup d’idées et de propositions ont donc été émises au cours de ces derniers mois. Certaines attendues, d’autres plus surprenantes. Mais dans tous les cas, c’est une vraie chance pour nous. Grâce à vos propositions et surtout à votre engagement à agir pour une nouvelle vision de Malakoff, nous allons pouvoir enrichir notre travail. Vous pouvez toujours nous faire parvenir vos idées et propositions sur contact@enppm.fr

 

Une mention spéciale aux sportifs de Malakoff pour la motivation dont ils font preuve lors des compétitions et pour leur joie et leur enthousiasme qu’ils nous font partager.

 

Dans l’attente de vous voir pendant les fêtes de fin d’année, je vous souhaite à toutes et à tous, un joyeux Noël 2015 et de bonnes fêtes de fin d’année.

Courrier à Mme le Maire

Courrier à Mme le Maire

Madame le Maire;

 

Bonjour,

 

Merci pour votre déclaration que je salue  même si, malgré l’urgence de la situation, nous aurions souhaité avoir la possibilité d’en débattre avant d’engager la collectivité de Malakoff.

Pouvez-vous préciser quelle est l’association qui assure l’accueil des 16 personnes que vous citez ?

A terme, comment seront financées les différentes actions très généreuses dont vous parlez ? A combien estimez-vous le nombre de personnes susceptibles d’être accueillies et aider à Malakoff ?

Les questions liées à cette situation internationale dramatique sont nombreuses et nécessitent une prise de conscience et donc une information correcte de l’ensemble des Malakoffiots et naturellement une bonne coordination de toutes les associations caritatives et initiatives individuelles.

 

Cordialement

 

 

Ange Stéphane Tauthui

Conseiller Municipal de Malakoff

 

arton535

 

Message de Madame le Maire :

 

 

Mesdames et Messieurs les élus du Conseil municipal,

 

Suite aux mails que j’ai reçus après ma déclaration sur les réfugiés et le droit d’asile, je porte à votre connaissance les réponses aux questions posées.

 

– La ville est en relation avec l’association « Auxilia » qui accueille déjà des réfugiés.

– Aucune estimation chiffrée ne m’a été communiquée concernant l’accueil des réfugiés. Je suis dans l’attente de la réunion avec Monsieur le Ministre.

– Je participerai à la réunion avec les associations concernées par la solidarité avec les réfugiés, réunion à laquelle les élus siégeant au CCAS seront conviés.

 

Je vous informe également de deux propositions que je ferai au Conseil municipal du 7 octobre :

 

– Celle d’un voeu appelant les élus de toutes les communes de France à s’engager dans des actes de solidarité avec les moyens correspondants. Les collectivités doivent être en mesure d’accompagner la mobilisation de la société civile en soutenant le travail des associations d’accueil aux migrants et de lutte contre la misère.

– le vote d’une subvention exceptionnelle aux associations locales de solidarité : secours catholique, secours populaire, croix rouge.

 

Vous trouverez en pièce jointe un article de Première Heure sur le centre de loisirs St Pierre du Perray.

 

Je vous en souhaite bonne réception et vous prie d’agréer, Mesdames et Messieurs les Elus, l’expression de mes meilleures salutations.

 

 

Le Maire

Jacqueline Belhomme

MALAKOFF-92

Le Malakoff Citoyen, au cœur de vos préoccupations

Le Malakoff Citoyen, au cœur de vos préoccupations

Cette publication n’est pas destinée à dresser un ultime bilan car l’heure n’ est pas encore venue, mais elle marque  ma volonté à poursuivre jusqu’au bout mon devoir d’élu.Résidentialisation-Malakoff92-Des-contours-David-Boureau-04

Un des enjeux pour notre commune  est le Plan Local d’Urbanisme (PLU). Sur ce sujet, la majorité s’enferme dans ses contradictions : défendre le côté ville « village » tout en  promettant de satisfaire les sollicitations particulières de certains propriétaires. La majorité devra faire des choix : rester dans l’optique des années passées et conserver le caractère rural de  notre commune ou céder aux promoteurs en accentuant son caractère périurbain qui permettra de créer de nouveaux logements, d’attirer des entreprises, des commerces et des nouvelles classes d’habitant. Une seule ligne directrice doit prévaloir dans l’application de la réflexion : le respect de l’intérêt général et le non endettement pour  des raisons électoralistes..

Le Malakoff Citoyen se veut constructif et pertinent, au service de l’intérêt général. Notre action n’a qu’un but : défendre les intérêts des Malakoffiots.

Entête

Il est l’heure pour nous de faire entendre une autre voix. Nous sommes et restons  convaincus que,seule une gestion indépendante, capable de rassembler les compétences au-delà des clivages politiques, saura répondre aux défis du présent et du futur de Malakoff.

L’économie et l’emploi sont au cœur des inquiétudes nationales et locales. Dans la perspective du maintien d’une vie commerciale dans notre centre-bourg, nous souhaitons que la majorité municipalité
sorte de l’attentisme et propose des plans d’actions. Ses décisions et ses choix feront de Malakoff une petite ville dynamique ou achèveront d’en faire une cité dortoir.

La rentrée politique est lancée avec toutes ses activités.  « Le Malakoff Citoyen » vous invite à prendre le verre de la rentrée le vendredi 18 septembre à 19h au bar « Le new mail », 31 rue Eugène Varlin, à l’angle du 23 rue Danton.

Nous prévoyons 3 cafés débats et une conférence sur 5 grands thèmes : le logement, la cohésion sociale, la mobilité, la solidarité et la sécurité. D’autres activités telles des rencontres mobiles et des visites de monuments de Malakoff et  d’IDF seront au programme

Nous vous souhaitons une bonne rentrée scolaire, bon retour de vacances. le Malakoff Citoyen reste à votre écoute et proche de vos préoccupations, rencontrons-nous !.

Trop d’impôts tuent Malakoff !

Trop d’impôts tuent Malakoff !

Comme chaque année à la même période, c’est le même rituel et la même pression : les impôts à calculer, à payer et les salaires qui ne nous donnent aucune liberté, aucune marge de manœuvre.

 

L’argument avancé par la Majorité municipale est que, pour pallier au manque de dotations du gouvernement, elle doit augmenter les impôts de notre commune. C’est-à-dire faire exploser la taxe foncière sur l’immobilier, la taxe d’habitation ainsi que divers impôts locaux.

Mais la pression sur les contribuables de s’arrête pas là. Il y a aussi la majoration des taxes supérieures pour profiter des installations de la ville alors que ces installations ont déjà été payées avec l’argent du contribuable.

Un écart se creuse de plus en plus entre les plus riches et les plus pauvres de notre commune. En effet, pour inscrire leurs enfants à certaines activités, les parents doivent prouver leurs revenus par le biais de leur fiche d’imposition. Ils pourront ainsi bénéficier du tarif applicable à leur situation financière. En résumé, plus vous avez des revenus élevés, plus vos tarifs seront élevés alors que vous faites partie de la tranche qui paie déjà le plus d’impôts. Où est donc l’égalité de traitement entre les citoyens ?

À cette allure, les personnes payant le plus d’impôts quitteront notre ville, ce qui créera un réel manque à gagner dans les caisses de la commune. Il est totalement injuste qu’une partie des Malakoffiots ne bénéficie pas des mêmes avantages et du même traitement que certains autres. Il serait donc plus judicieux de fixer des tarifs uniques et abordables pour l’abonnement aux services proposés à Malakoff. Un consensus qui, nous le pensons, contentera l’ensemble de nos concitoyens. Les inégalités seront ainsi réduites et ni les plus démunis ni les plus riches ne se sentiront lésés.

Au lieu de continuellement augmenter nos impôts, pourquoi ne pas revoir la gestion des dépenses de la ville et aider les Malakoffiots à devenir propriétaires de leur logement par exemple ?

En effet, un certain nombre d’entre eux souhaitent, comme par le passé, s’offrir un logement dont ils seront propriétaires, mais cela n’est pas facile à cause de la flambée des prix sur le marché de l’immobilier. La ville pourrait se défaire de certains de ses logements sociaux et faire des heureux, tout en remplissant ses caisses. En plus, d’anciens bâtiments peuvent être réhabilités pour lutter contre la précarité énergétique. Cela permettrait à la ville de réduire la consommation énergétique de son parc immobilier vétuste et sensibilisera par la même occasion les propriétaires privés, les locataires, les bailleurs sociaux et les professionnels aux économies d’énergie. Elle pourrait aller encore plus loin en mettant en place un programme « Éco-rénove » en subventionnant certains travaux de rénovation résidentielle, permettant de faire des économies d’énergie résidentielles.

 

Améliorer le cadre urbain et retrouver la convivialité ne passe pas que par la réhabilitation du patrimoine immobilier de la commune. Malakoff est un bourg dans une ville, où tout le monde cherche à vivre en harmonie, dans un mieux vivre ensemble et souhaite avoir une municipalité à son écoute.

Nous sentons que les Malakoffiots commencent à se désintéresser de ce que fait la municipalité, car ils ne se sentent pas soutenus par celle-ci. La preuve est qu’ils participent de moins en moins aux évènements organisés par la ville. Même les rendez-vous incontournables comme les devoirs de mémoires et les fêtes du 14 juillet pour ne citer que ceux-là sont boudés par nos concitoyens.

Est-ce parce que le programme ne correspond plus aux attentes de la population ou est-ce le fait que Malakoff devient une grande ville et souhaite se tourner vers autre chose?

 

Un constat est clair : à Malakoff, les consultations publiques ne touchent pas toutes les tranches de la population. De ce fait, ce type d’événements est mis en place que pour une partie de ces habitants mais payé par l’autre partie. C’est comme si à Malakoff, il y avait deux groupes de population.

Voilà pourquoi « le Malakoff Citoyen » se veut rassembleur, à l’écoute de chaque citoyen peu importe son appartenance politique ou religieuse, sa couleur ou autre. C’est tous ensemble que nous bâtirons un Malakoff de demain fort et qui pourrait être un jour, le porte-étendard de notre région.

Le Conseil d’État a confirmé mon mandat de conseiller municipal afin que je puisse être à votre disposition et répondre à vos attentes.

 

Merci pour votre vote, votre confiance et votre soutien dont je saurai me montrer digne.sipa_00630921_000006

LES MALAKOFFIOTS PARLENT MAIS NE SONT PAS ENTENDUS !

LES MALAKOFFIOTS PARLENT MAIS NE SONT PAS ENTENDUS !

Une majorité municipale qui ne fait plus rêver. Cette expression est la pensée profonde des habitants de Malakoff. A l’opposé du père Noël, Malakoff faisait grise mine et tristesse pendant cette période de festivité. Ville mal et très peu décorée où la gaité et l’espoir sonnaient aux abonnés absents, une période ordinaire dirait-on. Mais où est notre Malakoff d’antan avec notre rue commerçante «  Pierre Larousse », rue active et illuminée pendant la période de Noël à l’instar de toute la ville ? Où sont nos valeureux commerçants qui faisaient la réputation et la fierté de notre ville ?

Tout cela laisse croire qu’à l’image des réformettes nationales, la majorité municipale est à bout de souffle dans la gestion de la ville. Sûr que 96 ans de pouvoir sans partage et alternance, c’est usant ! Heureusement que près de 9% de citoyens ont osé  lever la voix lors des dernières élections municipales de mars 2014.

L’année 2014 aura également été marquée par le mépris de la municipalité vis-à-vis des citoyens. Mauvaise organisation et gestion des NAP qui a valu aux animateurs des grèves pour ouvrir le dialogue pour obtenir des promesses d’amélioration de leurs conditions de travail et aux parents la nécessité de poser des journées de congé pour s’occuper de leurs enfants.

2014, c’est encore une majorité municipale qui ferme manu militari une crèche sans prévenir longtemps à l’avance les parents. L’irrespect  est la seule expression appropriée pour qualifier une pareille situation. A croire que la découverte de blattes et autres dans un espace collectif se fait du jour au lendemain !

Parlons des impôts locaux, ne nous s’y trompons pas, sous l’équipe municipale depuis 2008, la commune de Malakoff est celle qui a le plus augmenté ses impôts locaux par rapport autres communes françaises similaires : 34.1%( Malakoff) contre 15,63%( France).

Le Malakoff Citoyen ne se laissera pas bercer par le refrain perpétuel de la majorité municipale qui parle de coupe budgétaire de l’Etat. Nous disons que d’autres sources  de ressources sont possibles. Il faut faire preuve d’ingéniosité quand les situations le nécessitent.

Espérons que l’année 2015 soit celle d’une vraie cohésion et d’un dialogue franc entre habitants de Malakoff.

Le Malakoff Citoyen souhaite s’associer à la douleur de la famille de la policière tombée en début d’année. Nous voulons transmettre à la famille et aux collègues de cette personne nos plus sincères condoléances et toute notre compassion.ne-rien-voir-ne-rien-entendre-et-ne-rien-dire

Vœux Le Malakoff Citoyen

Vœux Le Malakoff Citoyen

Bonjour Monsieur Tauthui,

Pardonnez- moi de ne pas vous avoir répondu tout de suite mais comme vous le savez l’actualité est tristement chargée ces jours-ci.

Pour souhaiter leurs vœux aux citoyens et personnalités de la ville, le maire et ses adjoints font réaliser une carte de voeux spécifique. De ce fait, elle est traditionnellement réservée à la majorité municipale.

Bien cordialement

Anne Delacquis


 

 

 

Bonjour Mme DELACQUIS ;

 

Tout d’abord je vous présente mes vœux les meilleurs. Que 2015 soit une année pleine de succès, une année de santé, de bonheur, de réussite et la paix du cœur.

 

Je vous contact afin de savoir si la ville a produit des cartes de voeux, si tel est le cas j’aimerai en avoir une vingtaine afin de me permettre de transmettre mes voeux.

 

Je vous en remercie par avance.

 

Cordialement

Ange Stéphane Tauthui

Conseiller Municipal de Malakoff

Malakoff les réalités jamais dévoilées !

Malakoff les réalités jamais dévoilées !

Très souvent quand les problèmes ne nous concernent pas directement, nous passons rapidement à autre chose, au lieu de s’impliquer pour aider à construire ou à trouver des solutions.image

Les acteurs de « Le Malakoff Citoyen » ne vous laisseront pas seuls, ils œuvrent avec vous et pour vous.
Malakoff comprend beaucoup de logements sociaux sur son territoire et il apparaît que malheureusement, ces derniers rencontrent un certain nombre de difficultés, en particulier des problèmes concernant des régulations du service des eaux entraînant des défauts de paiement ou des demandes d’échelonnement alors que l’office HLM aurait pu anticiper ce problème.

D’autre part, sur ces mêmes territoires, il apparaît que les agents de présence et les gardiens ne sont pas toujours remplacés pendant les congés, alors que cela reste une charge pour les locataires et que pendant l’été cette présence rassurante est primordiale. Nous souhaitons que la municipalité se donne les moyens de permettre une continuité dans ce service pendant la période estivale.

Le « Malakoff citoyen » ne se veut pas simplement pour ou contre les changements de rythmes scolaires demandés par le gouvernement, mais se doit d’être attentif à leur mise en place, à la qualité des activités proposées pendant les heures « libres » des enfants, à la compétence des personnes chargées d’encadrer les enfants. Aujourd’hui, Malakoff se tire plus qu’honorablement de cette mission laissée à la charge des municipalités. Mais cette réforme ne pourra réussir que si tous les moyens sont mis en place pour permettre d’avancer ensemble dans la bonne direction. Nous resterons objectifs et vigilants pour que cette évolution se fasse bien au profit de nos jeunes élèves.
Concernant les futurs grands aménagements à venir en termes de transports, nous avons bien noté la forte inquiétude des habitants de certains quartiers concernés par les travaux du Grand Paris. Projet national par son ampleur et par ses enjeux, la visibilité de ce dernier semble encore assez faible (tracé, délai, organisation…), mais le « Malakoff citoyen » reste attentif à toutes les informations pouvant concerner nos concitoyens. »

Ange Stéphane Tauthui
Conseiller Municipal de Malakoff