Chères Malakoffiottes, chers Malakoffiots,

La sécurité nous préoccupe tous, et aucune réponse appropriée n’est apportée par la municipalité.  Les Malakoffiots  mettent pourtant ce sujet au cœur des réunions de quartier, au marché et dans les espaces privés et publics.

Les récentes installations de caméras surveillance à la résidence du 35 Savier, validée par Madame le Maire à la demande des résidents, illustre parfaitement le ras-le-bol des braves concitoyens de cette délinquance grandissante et de cette incivilité muette qui gangrène notre ville.

 

Nous voyons dans certains quartiers de notre jolie ville, des bandes s’installées, le sentiment d’insécurité s’accroitre et Madame Le Maire ne semble pas vouloir traiter ce problème alors qu’elle  a l’autorité régalienne. La faute est souvent rejetée vers les autres, vers l’état, mais ce n’est pas une réponse acceptable. Le Malakoff citoyen attend des solutions concrètes pour voir le calme revenir dans tous les quartiers de la ville.

 

En ce période d’acquittement de nos impôts locaux, le Malakoff Citoyen reste vigilant sur la promesse de la majorité municipale de ne pas augmenter les impôts. Pour mémoire, celle-ci avait fait le choix  en 2015 de la paupérisation des malakoffiots  en augmentant le taux d’imposition 17,37% à 24,91% ; injuste et inacceptable !

 

Dans une ville où les revenus par foyer sont modestes, et où la population aspire à l’accession à la propriété, nous nous interrogeons sur la politique de notre espaceurbainde la municipalité. En effet pourquoi construisons-nous encore de nouveaux logements sociaux alors qu’ils représentent déjà 42% de notre ville. Souhaitons-nous la fin des pavillons à Malakoff ? D’autre part, mais cela va ensemble, qu’est-il fait pour favoriser le commerce et la vie de quartier face à cela, Malakoff ne doit pas devenir une ville dortoir.

 

 

Pour conclure, J’invite les jeunes et les nouveaux arrivants à Malakoff à s’inscrire sur la liste électorale afin de participer aux différentes élections, vous avez jusqu’au 31 décembre 2016 pour le faire.

Les permanences en mairie n’ont pas changé ainsi que les rencontres de tous les vendredis au restaurant « Le New Mail ».