Impôts / Engagement

 

 

 

Des commissions ont été créées, les élus de l’opposition y sont conviés. En  lieu d’un débat collectif des problèmes de la ville et une réflexion sur des solutions envisagées, ces réunions en commission ne sont prévues que pour énoncer les décisions prises par la majorité municipale. Ces décisions sont rendues irrévocables au moment de leur notification à tous les élus et du fait de la convocation au prochain conseil municipal. En effet, elles sont données à titre informatif.

 

Nous dénonçons cette façon éhontée de détourner la démocratie et réaffirmons la nécessité d’associer tous les élus et les citoyens à l’élaboration des projets. Il paraît évident que redonner des moyens aux Conseils de la Vie Locale et valoriser également les Conseils citoyens pour la promotion de notre ville et non des couleurs politiques seraient plus bénéfiques à un échange citoyen.

En outre, lors de la présentation de l’orientation du budget au conseil municipal, la majorité municipale s’était félicitée d’avoir stabilisé la dette de la ville en prolongeant celle-ci pour apparemment investir dans des projets. La dette d’aujourd’hui étant l’impôt de demain, ce choix est-il bien judicieux. Ainsi donc, la ville compte reprendre les 4 000 logements de l’OPH, afin d’avoir le contrôle des logements sociaux. Elle fera par conséquent un crédit pour cette acquisition entraînant par la même un endettement supplémentaire. Cette augmentation très importante de la dette est incompréhensible car aucun grand projet structurant pour le développement notre ville ne le justifie. Par ailleurs, il ne permettra pas  à notre ville de suivre les projets afférents au grand Paris, par exemple. Tous les plans de la majorité municipale étant fixés après les rencontres dites « Citoyennes », le budget de notre ville, peut-il être qualifié de transparent et citoyen?

 

Par ailleurs, nous nous opposerons à toute dégradation de la qualité des services dans nos crèches, nos écoles et dans les services publics pour tous les Malakoffiots.

 

C’est ainsi que nous invitons la municipalité à favoriser des formations pour les agents de notre mairie. En effet, ces agents sont très engagés à mieux servir nos concitoyens. Ces élans sont à encourager et à valoriser dans le budget pour leur donner tous les moyens nécessaires de s’exprimer pour le bien commun. Tout ceci nous l’espérons sans embauches de complaisance ou tout autre favoritisme.

 

Pour terminer, la municipalité ne peut pas évoquer une aide suffisante aux associations. Celle-ci étant loin de faire face aux besoins et aux attentes véritables. Nous serons très attentifs lors de l’exécution du budget à ce qu’aucune association ne voit sa subvention municipale diminuée ou révisée sans raisons argumentées.