Présentation

Photo groupe

LE MALAKOFF CITOYEN

Déclaration

– Nous nous sentons directement concernés par la vie politique, parce que nous voulons être libres et responsables, pouvoir prendre notre destin en main dans le refus de la politique partisane;

– Les Citoyens Français possèdent des talents: capacité de travail importante, maîtrise de la complexité, esprit de synthèse et une créativité reconnue dans le monde entier;

– Nous aspirons à la paix et à la justice dans une véritable DEMOCRATIE CITOYENNE qui ne serait pas gérée par des partis politiques Traditionnels, mais par l’ensemble des CITOYENS, LIBRES, EGAUX et VOLONTAIRES ayant le désir de leur destin collectif;

– Les dirigeants politiques n’ont donc souvent pas le recul et la diversité d’expérience nécessaires pour imaginer d’autres solutions plus efficaces, ne connaissant que le mode de fonctionnement de l’administration française.

Nous voulons :

  • Une démocratie, respectueuse des femmes et des hommes dans leur individualité, leur unicité et leur spécificité.
  • Une démocratie où la société est gérée dans la complémentarité et le partage, avec la collaboration de tous, et non pas par le droit du plus fort.
  • Une démocratie, la plus directe possible, qui favorise l’échange et le débat, et qui consulte par voie de référendum l’ensemble de la population pour tous les problèmes importants et les choix de société.
  • Une démocratie où les gouvernants ne sont au service d’aucune idéologie, mais exécutent les choix décidés par la Sagesse et le Bon Sens du peuple.
  • Une démocratie où la liberté de conscience, fondement de l’autonomie et de la responsabilité individuelle, est considérée comme sacrée et où toute forme d’endoctrinement, de manipulation et de récupération démagogique est jugée comme une offense à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

De droite comme de gauche, ils ont été incapables de faire les réformes qui s’imposent depuis plus de 20 ans, pour deux raisons essentielles :

  • Les dirigeants nationaux s’inscrivent aujourd’hui dans une logique de carrière et non de mission. Ils minimisent la prise de risque pour assurer leur réélection.
  • Ils ont peur de faire participer les citoyens, du fait que tout le monde a accès maintenant aux informations et chacun défend l’unité Nationale.
  • La cohésion nationale ne devient plus que des mots mais des actions.