LES MALAKOFFIOTS PARLENT MAIS NE SONT PAS ENTENDUS !

Une majorité municipale qui ne fait plus rêver. Cette expression est la pensée profonde des habitants de Malakoff. A l’opposé du père Noël, Malakoff faisait grise mine et tristesse pendant cette période de festivité. Ville mal et très peu décorée où la gaité et l’espoir sonnaient aux abonnés absents, une période ordinaire dirait-on. Mais où est notre Malakoff d’antan avec notre rue commerçante «  Pierre Larousse », rue active et illuminée pendant la période de Noël à l’instar de toute la ville ? Où sont nos valeureux commerçants qui faisaient la réputation et la fierté de notre ville ?

Tout cela laisse croire qu’à l’image des réformettes nationales, la majorité municipale est à bout de souffle dans la gestion de la ville. Sûr que 96 ans de pouvoir sans partage et alternance, c’est usant ! Heureusement que près de 9% de citoyens ont osé  lever la voix lors des dernières élections municipales de mars 2014.

L’année 2014 aura également été marquée par le mépris de la municipalité vis-à-vis des citoyens. Mauvaise organisation et gestion des NAP qui a valu aux animateurs des grèves pour ouvrir le dialogue pour obtenir des promesses d’amélioration de leurs conditions de travail et aux parents la nécessité de poser des journées de congé pour s’occuper de leurs enfants.

2014, c’est encore une majorité municipale qui ferme manu militari une crèche sans prévenir longtemps à l’avance les parents. L’irrespect  est la seule expression appropriée pour qualifier une pareille situation. A croire que la découverte de blattes et autres dans un espace collectif se fait du jour au lendemain !

Parlons des impôts locaux, ne nous s’y trompons pas, sous l’équipe municipale depuis 2008, la commune de Malakoff est celle qui a le plus augmenté ses impôts locaux par rapport autres communes françaises similaires : 34.1%( Malakoff) contre 15,63%( France).

Le Malakoff Citoyen ne se laissera pas bercer par le refrain perpétuel de la majorité municipale qui parle de coupe budgétaire de l’Etat. Nous disons que d’autres sources  de ressources sont possibles. Il faut faire preuve d’ingéniosité quand les situations le nécessitent.

Espérons que l’année 2015 soit celle d’une vraie cohésion et d’un dialogue franc entre habitants de Malakoff.

Le Malakoff Citoyen souhaite s’associer à la douleur de la famille de la policière tombée en début d’année. Nous voulons transmettre à la famille et aux collègues de cette personne nos plus sincères condoléances et toute notre compassion.ne-rien-voir-ne-rien-entendre-et-ne-rien-dire