MALAKOFF, UN PATRIMOINE EN DANGER ?

Le Malakoff Citoyen a été heureux de vous faire part de son rencontre de rentrée ouverte à tous afin d’échanger sur nos préoccupations respectives et de créer du lien entre Malakoffiots et pour tous ceux qui sont ouverts à l’échange, dans la diversité. Cet évènement a eu lieu le vendredi 18 septembre au café le New Mail à Malakoff (31 rue, Eugène Varlin).

L’action politique se doit de provenir du citoyen et chacun peut être acteur, contrôleur, observateur dans son domaine, pour sa commune.

 

Entre autres thèmes, il faut noter que dans des délais assez courts, la cuisine centrale fermera ce qui fera que l’alimentation et la découverte des goûts pour les populations les plus précaires de notre commune s’en ressentiront certainement. La municipalité promet de trouver des solutions, Le Malakoff Citoyen restera vigilant pour s’assurer que la Mairie apporte suffisamment d’importance à l’alimentation de nos bambins.

 

Ces derniers mois, vous avez été nombreux à nous faire remonter que notre ville devenait de plus en plus sale et dégradée : bouteilles, sacs plastiques, canettes, mégots de cigarettes, papiers en tout genre et autres détritus jonchent nos trottoirs, nos rues et nos espaces verts. Le cadre de vie des Malakoffiots est par conséquent plus terne et triste et cette atmosphère n’apporte pas le dynamisme espéré pour cette rentrée.

 

Des nouveaux acteurs de quête et de demande d’argent font partie de notre paysage. Des jeunes gens avec des gilets jaunes aux abords des ronds-points disant œuvrer pour des centres d’insertion. Le Malakoff Citoyen souhaite que la ville surveille ces activités ou les organisent. Nous ne pouvons distinguer dans ce cadre les jeunes dont les demandes sont justifiées, des autres qui pourraient profiter de l’opportunité.

 

Comme la majorité des communes nous avons une dépendance aux dotations d’État. Le Malakoff Citoyen souhaiterait avoir d’avantage de visibilité sur ces dernières et sur leur utilisation. Il est également important que la Municipalité puisse faire part de ces évolutions de dotations et de l’impact potentiel qu’une baisse majeure pourrait avoir sur la ville.

 

Quelles actions a-t-elle mis en place pour maîtriser nos dépenses de fonctionnement ?

Comment va-t-elle anticiper la baisse des dotations et ne pas étouffer les Malakoffiots ?

Quelle politique et quelle stratégie animent notre politique d’investissements ?

Comment compte-t-elle restructurer les services municipaux afin de baisser les charges ?

La majorité municipale a engagé notre collectivité, nous voudrions savoir si avec notre dette et la réduction de dotations, il est judicieux de recevoir des réfugiés à Malakoff à long terme?